En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

loure

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Danse française d'origine rustique, qui prend place, au xviie siècle, avec tout un choix d'autres danses, dans la suite instrumentale.

Elle figure également dans les ballets des ouvrages lyriques. Dans son Dictionnaire (1703), S. de Brossard apprend que le loure, tout en étant une sorte de musette, est « aussi souvent le nom d'un Air & d'une Danse qu'on écrit ordinairement sous la mesure de 6 pour 4. & qu'on Bat lentement ou gravement, & en marquant plus sensiblement le premier temps de chaque Mesure, que le second etc. ».

Cette danse peut commencer par une anacrouse (par exemple, croche-noire), ce qui donne immédiatement à cette danse son caractère sautillant. On en trouve des exemples dans des Sonates de Fr. Couperin, dans la 5e Suite française de J.-S. Bach, et dans des œuvres lyriques chez Collasse (Thétis et Pélée, 1689), Charpentier (Médée, 1693), Rameau (Castor et Pollux, 1737, les Fêtes d'Hébé, 1739).

Parfois, le terme est associé à une autre danse, par exemple, à la Gigue (chez Couperin : les Nations, l'Espagnole).