En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'itinéraire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ensemble de musique contemporaine fondé en janvier 1973 par Hugues Dufourt, Gérard Grisey, Michael Levinas, Tristan Murail et Roger Tessier.

Lié par une convention au ministère de la Culture, il regroupe en une association, selon la loi de 1901, de jeunes solistes et une grande partie de la génération des compositeurs français d'après-guerre, et se propose à la fois de créer et de diffuser la musique d'aujourd'hui et d'offrir aux compositeurs et aux interprètes des moyens de recherche et d'innovation. Pour ce faire, il dispose d'une formation traditionnelle de 20 instrumentistes, d'un « Ensemble d'instruments électroniques », composé de 5 musiciens à la tête de plus de 20 instruments, et d'un « Groupe de musique de chambre expérimentale », à effectifs variables, alliant l'instrument traditionnel à un important matériel de transformation électronique du son. Ces deux derniers ensembles, en particulier, offrent aux compositeurs un travail d'atelier où ils peuvent expérimenter et trouver matière à de nouvelles réflexions musicales (cf. Voix dans un vaisseau d'airain de Michael Levinas, Clair-Obscur de Roger Tessier, ou Forces vives de François Bousch). Des combinaisons sonores et instrumentales nouvelles ont pu aussi voir le jour grâce aux moyens rassemblés et à l'expérience acquise dans le domaine des musiques « mixtes » (Saturne de Hugues Dufourt, l'opéra l'Amant déserté d'Alain Bancquart).

Sur les plans esthétique et théorique se sont développées une réflexion et une recherche sur le son musical et son rapport à l'écriture : travail sur " l'harmonie de fréquences », les simulations électroniques, la « synthèse instrumentale » (Gérard Grisey, Tristan Murail). Il en est résulté un style de jeu très différent de celui, marqué par la musique sérielle, de la génération précédente, par exemple dans le contrôle très fin des modes de jeu, des sons nouveaux des instruments (multiphoniques), ceux-ci cessant d'être un effet plus ou moins aléatoire pour devenir une matière analysable et reproductible, capable éventuellement de mener à une autre dimension de l'écriture musicale (cf. Traité sur la flûte de Pierre-Yves Artaud). L'activité de concert de l'Itinéraire consiste en une saison régulière à Paris chaque année (y sont données surtout des créations ou des premières françaises), en tournées dans d'autres villes de France (avec des programmes variés), et en une activité d'exportation de la jeune musique française à l'étranger, en fort développement depuis quelques années.