En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

glee

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pièce vocale, écrite pour au moins trois voix solo a cappella, et dont le genre s'est particulièrement développé en Angleterre entre 1750 environ et 1830 (bien que le terme apparaisse déjà dans certains recueils du xviie siècle).

Les glees ont eu une grande vogue et une certaine fonction sociale, étant interprétés dans les clubs d'hommes londoniens (ce qui provoqua la création de glee-clubs), et sont, pour cette raison, principalement écrits pour voix d'hommes. Ils sont caractérisés par de courtes phrases assez simples, sujettes à de nombreuses variations de rythme et de tempo. L'écriture harmonique est de style vertical et on n'y trouve pas d'effets contrapuntiques. Parmi les plus célèbres compositeurs de glees, citons tout d'abord Samuel Webbe l'aîné, dont la carrière (1740-1816) coïncide avec la période d'apogée de la forme, mais aussi Collcott, Horsley, Stevens et Webbe junior.