En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

falsettone

(ital ; « gros falsetto »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Mode d'émission vocale qui tient en partie du falsetto, également appelé « falsetto renforcé » (cf. A. Cotogni) ou « mixte appuyé » ; il diffère en effet du falsetto pur, car il requiert le mélange des résonances de tête et des résonances thoraciques.

À l'époque du bel canto, et pendant une grande partie du xixe siècle, il servait à l'émission des notes aiguës des rôles de ténor, notamment dans les œuvres de Rossini, Bellini, Donizetti et dans l'opéra français de demi-caractère. Les notes émises en falsettone peuvent se prêter aux colorations les plus diverses, et par conséquent donner l'illusion d'une certaine vaillance. À l'ère romantique, certains ténors l'employaient jusqu'au fa4.