En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

exécution

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Action de chanter ou de jouer une œuvre musicale.

Le terme d'exécutant est couramment employé, concurremment à celui d'interprète. L'exécutant s'interpose entre le compositeur et l'auditeur, et son rôle est donc capital pour la bonne compréhension d'une œuvre. La qualité de l'exécution dépend de deux éléments distincts : la technique proprement dite, c'est-à-dire la traduction matériellement correcte du texte musical, et l'interprétation, qui fait entrer en jeu la fonction créatrice de l'exécutant et son rapport avec l'œuvre (sur ce rapport et son évolution historique, v. interprétation). Parfois aussi, l'exécution fait intervenir l'improvisation.

Il peut arriver que le compositeur soit son propre exécutant, notamment dans la musique électroacoustique où il manipule lui-même les divers appareils qu'il utilise.

Le développement de la technique d'enregistrement permet la reproduction d'exécutions, pour ainsi dire, techniquement parfaites, mais l'utilisation systématique du procédé de montage de bandes, permettant le collage de fragments de différentes exécutions, tend à ôter une partie du souffle, de la spontanéité de l'interprétation. Aussi a-t-on assisté ces dernières années à une recrudescence de l'intérêt pour les enregistrements pris d'une seule traite sur le vif, au théâtre ou au concert.