En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

déchant

(en lat. discantus)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Dans la polyphonie à 2 voix des débuts de l'Ars antiqua (xiie-xiiie s.), conçue à l'origine comme addition a posteriori d'une voix ornementale au-dessus d'un chant principal monodique préexistant, celui-ci était dit cantus et la voix ornementale discantus ­ en français « déchant » : d'où les dérivés « déchanter » (discantare), « déchanteur » (discantor), etc. Le déchant étant en général placé au-dessus du chant, le terme a peu à peu glissé vers le sens de voix supérieure et même vers celui de tessiture haute, qu'on retrouve dans la nomenclature anglaise ou allemande des violes, flûtes à bec et autres instruments de musique (discant, diskant ; → TREBLE).