En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

doigté

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Choix des doigts à employer pour l'exécution d'un trait sur un instrument à clavier, à cordes frottées ou pincées, à trous, à clés ou à pistons.

Ce choix, dont l'importance est considérable pour la facilité, voire la possibilité du jeu, est souvent suggéré à l'instrumentiste par des annotations chiffrées. On comprend que les partitions destinées à des amateurs ou des débutants soient beaucoup plus chargées de semblables indications que celles qui s'adressent à des professionnels, en pleine possession de leur technique instrumentale. La densité des indications de doigté dépend aussi de la nature de l'instrument : faible dans le cas des instruments à vent qui ne laissent à l'exécutant qu'un choix très limité, elle est nécessairement plus forte et plus utile pour les instruments à cordes, qui offrent maintes façons d'émettre la même note, et, bien entendu, pour le piano.