En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

diésis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Dans la musique grecque antique, le plus petit intervalle de l'échelle envisagée.

Comme dans cet intervalle figurait obligatoirement au moins un degré mobile, variable selon le genre et les nuances, la mesure du diésis était elle aussi variable (Aristoxène en signale trois sortes au moins). En diatonique et en chromatique, le diésis correspondait au limma (approximativement demi-ton), en enharmonique à la moitié de ce limma (approximativement quart de ton). La mesure du diésis constituait du reste l'un des problèmes discutés entre écoles rivales, notamment entre pythagoriciens raisonnant sur les nombres et aristoxéniens se référant au jugement de l'oreille.

Le mot dièse de la théorie classique dérive du diésis antique (→ DIÈSE).