En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

da capo (d.c.)

[ital. ; « à nouveau », « à partir du début »]

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Expression qui s'emploie pour indiquer une reprise à partir du commencement.

Si cette reprise ne doit pas se poursuivre jusqu'à la fin, l'arrêt est indiqué par le mot fin, en italien fine, au-dessus d'une double barre. Le da capo se signale par l'indication correspondante, abrégée ou non, ou encore par un signe conventionnel de renvoi, généralement répété au début du morceau, et qui peut être soit placé au-dessus d'une double barre, soit formé de deux points précédant cette double barre ; en ce dernier cas, les mêmes deux points (au milieu de la portée) doivent figurer en rappel à l'emplacement où l'on renvoie, surtout s'il y a une anacrouse précédant l'emplacement exact du renvoi.

Le da capo était, au xviiie siècle, caractéristique des airs d'opéra, qui en portaient parfois le nom (aria da capo) en exigeant la reprise de la première partie de l'air, mais cette reprise pouvait être ornée (→ DOUBLE), même si l'ornementation n'était pas écrite explicitement.