En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

développement

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Utilisation, dans une construction musicale, d'un thème ou d'un fragment de thème précédemment exposé, d'où l'on extrait divers éléments, ou bien que l'on présente avec ou sans modifications, de manière variée ou en combinaisons diverses, et qui fournit ainsi une matière musicale plus ou moins étendue restant constamment tributaire du thème.

Le principe du développement est l'une des découvertes les plus importantes de la construction musicale classique. Le développement constitue souvent, par exemple, la section la plus intéressante de la forme sonate, prenant place après l'exposition. Inconnu jusqu'à la fin du Moyen Âge, qui utilisait comme unique élément de structure soit la reprise, soit l'étirement du chant donné, il fait son apparition progressive dans la polyphonie au cours du xve siècle, avec les entrées successives de voix en imitation. Il reçoit une impulsion décisive à la fin du xvie siècle avec le ricercare, qui en systématise et étend l'emploi tout au long d'une section, puis d'une pièce entière. Le développement ne cessera ensuite de se perfectionner pour devenir l'un des éléments fondamentaux de la construction musicale, jusqu'au xxe siècle où diverses écoles battront en brèche sa suprématie ou renonceront totalement à avoir recours à lui.