En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

déploration

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme employé surtout du xive au xvie siècle et désignant un poème en musique composé à l'occasion de la mort d'un personnage illustre pour célébrer ses mérites et exprimer le regret de sa disparition.

La déploration succède au planctus latin (Planctus Karoli sur la mort de Charlemagne) ou au planh méridional (planh de Richard Cœur de Lion), mais ceux-ci étaient ordinairement monodiques, alors que la déploration est souvent polyphonique ; l'une des plus anciennes est la double ballade composée par F. Andrieu sur la mort de Guillaume de Machaut, le Noble Rhétorique. Au xviie siècle, ce genre d'hommage posthume devint surtout instrumental et prit le nom de « tombeau ».