En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cymbalum

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Instrument à cordes frappées, dont le nom trahit des origines communes avec le tympanon (angl. Dulcimer).

Resté très populaire en Europe centrale et orientale, surtout en Hongrie, c'est, de nos jours, un instrument dont les cordes sont montées sur une caisse de forme trapézoïdale, sans couvercle ; l'exécutant frappe directement les cordes au moyen d'une paire de battes. L'étendue du cymbalum est de quatre octaves. Le poids et la dureté variables des battes, la possibilité d'attaquer la corde plus ou moins sèchement et de laisser la batte rebondir sur la corde, procurent au cymbalum des ressources expressives considérables.