En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cuivré

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Couleur de son qui évoque l'éclat métallique du cuivre et qui est naturellement produite par certains instruments du même nom, du moins dans certains cas.

Le son de la trompette non bouchée est presque toujours cuivré sur toute l'étendue de l'instrument ; celui du trombone l'est surtout dans le grave et à partir de la nuance forte. Le cor, sauf fortissimo, est, à volonté, cuivré ou non ; si le compositeur désire un son cuivré, il l'indique au moyen d'une croix (+). Le tuba et les autres saxhorns ne sont pratiquement jamais cuivrés.