En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cool

(angl. ; « frais »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Tendance dissidente de l'école bop, qui, vers 1950, tenta d'imposer dans le jazz de l'époque un climat de détente.

Les musiciens cool (Miles Davis, Jay Jay Johnson, Lee Konitz, Gerry Mulligan, Stan Getz et les « Brothers »), à la suite de leur précurseur Lester Young, recherchaient la plus grande pureté de son, un peu propre et net, et sacrifiaient volontairement une partie des acquisitions du jazz antérieur : non seulement les procédés de l'expressionnisme hot, mais aussi la complexité rythmique du bop.