En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cloche

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Instrument à percussion de la famille des « métaux ».

La cloche a été connue dès la préhistoire sous des formes et dans des matériaux très variés qui subsistent d'ailleurs chez certains peuples. Mais le modèle répandu en Europe, et qui n'a guère changé depuis le Moyen Âge, apparaît comme une sorte de vase renversé, en bronze, dont la hauteur est à peu près égale au diamètre maximal. La cloche mobile est pourvue d'un battant accroché dans son axe, qui frappe la paroi intérieure quand elle est mise en branle. Il est aussi possible de mettre en mouvement le seul battant, à l'aide d'une corde, sans que la cloche bouge. Quant aux cloches fixes, comme celles qui composent les jeux de carillon, elles sont frappées de l'extérieur par des marteaux mécaniques ou tenus à la main.

La cloche fournit une note fondamentale (d'autant plus grave qu'elle est grosse) accompagnée de nombreuses harmoniques qui font la richesse de son timbre. Le son de la cloche, qui porte très loin, joue depuis des siècles un rôle fonctionnel dans la vie des paroisses et des communes. Il n'annonce pas seulement les offices religieux, mais tous les événements heureux ou tragiques qui intéressent la population. Citons, parmi les cloches d'église les plus célèbres, le bourdon de Notre-Dame de Paris, fondu en 1686 et qui pèse 13 tonnes, et la « Savoyarde » du Sacré-Cœur de Montmartre (1907) qui en pèse 18 ; elles sont légères en comparaison de la grosse cloche du Kremlin « 202 tonnes ».

La beauté de la sonorité des cloches a fasciné bien des compositeurs, qui ont tenté de l'évoquer, sinon de l'imiter, par des procédés d'écriture, en particulier dans des pièces pour piano (la Grande Porte de Kiev dans les Tableaux d'une exposition de Moussorgski ; la Vallée des cloches dans les Miroirs de Ravel ; la Cathédrale engloutie dans les Préludes de Debussy). Ils ont plus rarement employé les cloches elles-mêmes comme instrument d'orchestre : la constitution très particulière de leurs harmoniques rend leur usage très complexe ; cependant, Wagner, par exemple, y a fait appel au troisième acte de Parsifal. Les cloches d'orchestre sont, comme les cloches d'église, en bronze. On les suspend à un bâti et on les frappe avec un maillet en bois nu, ou recouvert de peau.

Souvent, les compositeurs se sont contentés d'utiliser des jeux de timbres ou des cloches-tubes.