En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cistre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Instrument ancien à cordes pincées, à caisse ronde, fond plat et au manche allongé.

Héritier de la cithare de l'Antiquité, il apparaît dans l'iconographie dès le vie siècle. À son apogée, à partir du xvie siècle, il était, comme la mandoline, et à la différence du luth, monté de cordes métalliques, souvent doubles. Il lui fut consacré de nombreux recueils, parus chez les grands éditeurs de Paris, d'Anvers ou de Londres. Après une éclipse, le cistre connut un regain de vogue à la fin du xviiie siècle, mais sa forme s'était entre-temps altérée et on rencontre alors différents types de cistres de factures fort diverses. Il ne faut pas confondre le cistre et le sistre, instrument à percussion.