En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chœur

(grec choros ; lat. chorus)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ensemble de chanteurs.

Dans l'Antiquité grecque, le chœur accompagnait la tragédie et la comédie ; on a trouvé sur un papyrus datant de 200 avant Jésus-Christ un fragment de chœur de la tragédie Oreste d'Euripide. Le chœur connut un nouvel essor avec la religion, surtout la religion protestante où l'ensemble de la cérémonie est chanté par les fidèles. Au Moyen Âge, les chansons populaires à l'unisson accompagnaient les danses. De nos jours, le chœur a gardé toute son importance dans la liturgie des églises chrétiennes et dans la vie scolaire.

Dans l'Antiquité, ils sont à l'unisson, ou à l'octave, souvent accompagnés par l'aulos et par des percussions. Au xe siècle, on différencie les registres d'hommes ou même d'enfants. Vers le xiie siècle, on trouve des partitions écrites à 4 voix, l'Église prend en charge l'instruction de petits chanteurs : ce sont les « enfants de chœur », pour qui sont créées, dans chaque diocèse, des maîtrises. À la fin du xve siècle, on écrit pour 7 ou 8 voix, et même des œuvres pouvant être chantées par 40 voix ; suivant leur composition, on distingue :
­ les chœurs à voix égales, composés de plusieurs parties, mais pour des voix de tessiture semblable ;
­ les chœurs mixtes, comprenant des voix d'hommes, de femmes et même d'enfants.

De plus en plus, le chœur augmente son effectif, dans l'opéra et l'oratorio, aux xviie et xviiie siècle, alors que voix et instruments se groupent et forment partie intégrante de l'orchestre. De nombreux opéras du xixe siècle et des opérettes contiennent des chœurs, qui ont même pu représenter des symboles de luttes politiques, comme certains chœurs de Verdi. Au xixe siècle, de nombreuses associations masculines, particulièrement en Allemagne, forment des chœurs ou orphéons, pour chanter des idées patriotiques ou religieuses. Dans de nombreux grands lycées, actuellement, existent des ensembles de chant choral, généralement dirigés par le professeur d'éducation musicale.

Le terme de chœur peut aussi signifier des groupes de cordes ou d'instruments de même famille qui jouent à l'unisson.