En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chitarrone

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

De la famille des archiluths, le chitarrone fut l'instrument préféré du compositeur Giulio Caccini qui recommande cet instrument pour accompagner la voix dans la préface de ses Nuove musiche (1602). La caisse du chitarrone ressemble à celle du luth, mais le manche est fort allongé afin d'accommoder, à l'extérieur, des cordes graves supplémentaires, dites cordes sympathiques et accordées dans le ton du morceau à accompagner. Un autre chevillier, plus près de la caisse, comporte les cordes habituelles du luth et peut être en boyau ou en métal. Le chitarrone, souvent d'une très grande beauté et muni d'une rosace ouvragée, est apparu en Italie au cours du dernier tiers du xvie siècle. Aujourd'hui, il est courant de faire appel à cet instrument pour le continuo des premiers opéras de l'époque baroque (l'Orfeo de Claudio Monteverdi).