En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

blue note

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Note qui résulte d'un infléchissement vers le grave (d'environ un demi-ton) des troisième et septième degrés de la gamme majeure.

D'implantation plus récente (Ellington, v. 1925), la blue note du cinquième degré n'a d'abord été utilisée qu'en mineur, mais le jazz moderne en a élargi l'usage. C'est l'emploi des blue notes qui caractérise le mode mélodique du blues. Le degré qu'affecte la blue note devient variable, et il n'est pas rare que la blue note, notamment celle du troisième degré, se superpose à la note non altérée. La blue note est une superstructure ­ elle a le caractère expressif d'une appoggiature, dont la résolution se ferait soit sur la tonique (pour la blue note III), soit sur la dominante (pour la blue note VII) ­, mais elle peut s'intégrer à un contexte harmonique.