En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

arioso

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pièce vocale de structure intermédiaire entre l'air, auquel appartient l'expression lyrique, et le récitatif, qui conserve le rythme de la parole.

En 1703, S. de Brossard écrit : « Arioso veut dire d'un même mouvement que si l'on chantait un air. » C'est une forme plus développée, plus mesurée de récitatif, qui, tendant vers un plus grand lyrisme d'expression, se souvient des caractéristiques de l'air. Souvent, par exemple à un moment pathétique vers la fin d'un récitatif, la basse continue devient plus animée, voire mesurée, et le récit se transforme en arioso (J.-S. Bach : cantate BWV 82, fin du récitatif « Mein Gott ! Wann kommt das schöne : Nun ! »). L'arioso peut être un morceau mesuré indépendant, sans être pour autant un air (J.-S. Bach : cantate BWV 56, arioso « Mein Wandel auf der Welt »). L'arioso est typique du style de l'école de Monteverdi, de Cavalli.