En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

musique arabo-andalouse

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

La culture arabo-andalouse s'est développée en Espagne musulmane et en Afrique du Nord à partir du viiie siècle ; à l'arrivée de Ziryab de Bagdad au ixe siècle, et en Afrique du Nord avec le repli des Maures chassés d'Espagne. La musique arabo-andalouse a connu un éclat et un raffinement particuliers dans les milieux aristocratiques du califat omeyyade de Cordoue, des royaumes de Taifas et du royaume de Grenade. Elle est à la base du muwachchah andalou et de la nouba (nawba) andalouse, formes savantes du classicisme poétique et musical arabe.

Cette culture a été le cadre privilégié des échanges entre l'Islam et l'Europe, marqué par l'essor des troubadours et la mutation du luth oriental (ud) en luth européen. Au xxe siècle, certains genres arabes d'Orient et les musiques traditionnelles savantes du Maghreb se recommandent de la tradition andalouse et la perpétuent en la régénérant.