En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

musique algorithmique

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Forme nouvelle de composition musicale, faisant appel à un appareil mathématique complexe dont les calculs, générateurs de l'œuvre, ne peuvent être effectués qu'à l'aide de machines comme l'ordinateur.

Ces algorithmes, ou procédés de calcul, ont fait leur apparition dans la composition durant les années 50, lorsque, sous l'influence du postsérialisme, les musiciens ont voulu maîtriser entièrement par l'intellect les processus de la création artistique et prévoir les probabilités de développement des idées génératrices d'une œuvre, le programme se substituant alors aux thèmes et aux séries. En fait, on refusait le mot « exécré » d'inspiration. Le principal artisan et défenseur de la musique algorithmique est le compositeur P. Barbaud, lequel a d'ailleurs utilisé l'appareil mathématique à d'autres applications dans le domaine musical, par exemple à des études d'analyse musicologique.