En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

acoustique

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Étude physique des sons, portant sur leurs caractéristiques intrinsèques, leur émission, leur mode de propagation et de perception.

On désigne aussi par acoustique l'ensemble des propriétés qu'a un lieu, ouvert ou clos, de propager et de transmettre les sons : c'est l'acoustique d'une salle. La science de l'acoustique touche notamment à l'analyse physique des sons, à l'organologie, à l'acoustique architecturale, aux phénomènes de la phonation et de l'audition, et se diversifie aujourd'hui en des domaines spécialisés comme ceux de l'électroacoustique ou de la psycho-acoustique.

Les Anciens avaient une connaissance empirique extrêmement poussée de l'acoustique, comme en témoignent les propriétés exceptionnelles de leurs théâtres. C'est essentiellement cette même connaissance qui a présidé à la mise au point des instruments de musique et, dans une certaine mesure, à l'orchestration musicale. De Stradivarius, on peut dire qu'il fut acousticien autant qu'ébéniste de génie. L'orchestration de Berlioz tient compte des conditions acoustiques d'exécution de chaque œuvre. Le Requiem, en particulier, est étroitement lié à l'acoustique de l'église des Invalides. Les compositions pour orgue de Vierne dépendent, dans leur écriture même, de l'acoustique de Notre-Dame de Paris, aussi étroitement que celles de Bach le font d'églises allemandes dotées d'instruments beaucoup moins importants dans des acoustiques moins réverbérées, permettant donc une polyphonie plus intelligible dans sa complexité et un jeu plus rapide. Un interprète doit savoir modifier le tempo de son exécution en fonction de l'acoustique du lieu où il joue, de façon que le tempo perçu par les auditeurs dans ces conditions acoustiques corresponde au tempo psychologique de l'œuvre. En tant que science, l'acoustique apparaît seulement dans les temps modernes.

Ayant à saisir un objet fugitif, immatériel et se modifiant dans le temps, l'acoustique n'a pu se développer scientifiquement et aboutir à une théorisation qu'avec l'invention des moyens de fixer et de reproduire, puis d'analyser, de mesurer et d'engendrer par synthèse des phénomènes sonores.