En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abrégé

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Élément essentiel de la mécanique de l'orgue, l'abrégé est un dispositif de transmission intermédiaire entre les claviers et les soupapes des sommiers.

Son but premier est d'espacer en largeur les commandes issues en disposition serrée des touches des claviers, de façon à tenir compte de l'écartement des soupapes dû à la largeur des tuyaux. Il consiste en une série de rouleaux ou de barres mobiles autour de leur axe, fixés à une table verticale. Les rouleaux sont reliés à l'une de leurs extrémités aux touches des claviers ; à l'autre, aux soupapes, par l'intermédiaire de vergettes. Grâce à l'abrégé, le facteur d'orgues peut distribuer les commandes de l'exécutant à des tuyaux disposés en des emplacements éloignés des claviers, et dans un ordre différent de celui des notes. On désigne également par « abrégé » une pièce de la mécanique des carillons, intermédiaire entre les touches et les battants de cloches.