En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Zach

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et organiste tchèque (Celakovice 1699 – Ellwangen 1773).

Après avoir été organiste et violoniste de différentes paroisses de Prague, il ne put obtenir en 1737 le poste d'organiste de la cathédrale Saint-Guy, et décida de s'expatrier. Il parcourut l'Europe jusqu'en 1745, date à laquelle il succéda à son compatriote Jan Ondraček comme maître de chapelle du prince Électeur de Mayence. D'une humeur irascible, il fut suspendu en 1750 et congédié en 1756. Il recommença alors à voyager, séjournant notamment au monastère de Stams (Tyrol) et au collège des jésuites de Munich, ainsi que peut-être en Alsace. Auteur de musique instrumentale (sinfonias et partitas, pièces d'orgue) et sacrée (29 messes, pièces diverses, Requiem en ut mineur), il joua un rôle important dans le passage du baroque au préclassicisme. Un catalogue thématique de ses œuvres a été dressé par K. M. Komma (Cassel, 1938 ; suppl. par A. Gottron et W. Senn, Mayence, 1955) ; un autre est en préparation par W. Senn.