En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Wölfl

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste et compositeur autrichien (Salzbourg 1773 – Londres 1812).

Élève de Leopold Mozart et de Michael Haydn, il séjourna à Vienne (1790) puis à Varsovie, et revint à Vienne en 1795, où, comme pianiste, il fut sans doute le plus sérieux rival de Beethoven. En 1799, il partit en tournée, arrivant en septembre 1801 à Paris, puis en mai 1805 à Londres, qu'il ne devait plus quitter. Rival également de Johann Ladislav Dussek, il écrivit quelques opéras-comiques et deux symphonies (en sol mineur et en majeur), mais se consacra surtout, comme compositeur, à son instrument, avec notamment sept concertos, trente sonates pour piano seul (dont les trois de l'opus 6, parues à Augsbourg en 1798 avec une dédicace à Beethoven), et dix-neuf sonates avec accompagnement de violon (dont les trois de l'opus 14, parues à Leipzig en 1801 et basées sur des thèmes de la Création de Haydn).