En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Vanni-Marcoux

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton français (Turin 1877 – Monte-Carlo 1962).

Il débuta à Turin en 1894. Il fut engagé à l'Opéra de Paris en 1909, où, assez curieusement, il s'imposa dans des rôles marqués par Chaliapine, dont il était loin d'avoir les moyens vocaux : le Boris Godounov de Moussorgski et le Don Quichotte de Massenet, où il parvenait à racheter par l'intelligence de l'interprétation et la musicalité ce qui lui manquait en volume. Il a fait de nombreuses créations, dont la dernière en date fut Flambeau de l'Aiglon d'Ibert et Honegger en 1937. Il a enseigné au Conservatoire de Paris de 1938 à 1945 et dirigé ensuite le Grand-Théâtre de Bordeaux. Vanni-Marcoux était un artiste lyrique au raffinement exceptionnel et à la personnalité convaincante.