En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Umlauf

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens autrichiens.

Ignaz, compositeur, altiste et chef d'orchestre (Vienne 1746 – Meidling, près de Vienne, 1796). Altiste dans l'orchestre de la cour de Vienne, il inaugura avec son singspiel Die Bergknappen (1778) le Singspiel national (ou Théâtre national allemand) adjoint par Joseph II au Burgtheater. Il fut avant Dittersdorf le principal compositeur viennois de singspiels (Die Apotheke, 1778 ; Die schöne Schusterin, 1779 ; Das Irrlicht, 1782), mais Mozart, avec l'Enlèvement au sérail, mit pratiquement un terme à sa carrière en ce domaine.

Michael, compositeur, violoniste et chef d'orchestre (Vienne 1781 – Baden, près de Vienne, 1842). Fils du précédent, il occupa à la cour de Vienne divers postes de maître de chapelle, et à plusieurs reprises (pour Fidelio en 1814, pour la 9e Symphonie en 1824), à la place de Beethoven rendu incapable par sa surdité, assuma dans les faits les fonctions de chef d'orchestre. On lui doit le singspiel Der Grenadier (1812) et l'opéra Das Wirtshaus in Granada.