En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies

pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oscar Straus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre autrichien (Vienne 1870 – Bad Ischl 1954).

Il travailla à Vienne avec Gradener et à Berlin avec Max Bruch. C'est à Berlin que fut joué son premier opéra Die Waise von Cordona (1894). Il fut ensuite chef d'orchestre successivement à Bratislava, Brno, Toeplitz, Hambourg et Mayence. En 1900-1904, il travailla à Berlin comme pianiste compositeur au cabaret Uberbrettl. En 1904, il regagna Vienne, où fut créée sa première opérette Die lustigen Niebelungen, amusante parodie wagnérienne, et où triomphèrent Ein Walzertraum (1907) et Der Tapfere Soldat (1908). En 1939, il vint se réfugier en France, puis aux États-Unis. En 1937, Die drei Walzer avait été monté aux Bouffes-Parisiens. Cet opéra utilisait en partie de la musique de Johann et Joseph Strauss, avec lesquels Oscar Straus n'avait aucun lien de parenté. En 1948, il revint vivre à Bad Ischl.

Sa dernière œuvre fut Bozena (1952). Il écrivit également de nombreux lieder et des musiques de films, dont la Ronde (1950).