En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Curt Sachs

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Musicologue, organologue et ethnomusicologue américain d'origine allemande (Berlin 1881 – New York 1959).

Il fait ses études à l'université de Berlin où, tout en suivant des cours d'histoire de la musique avec Fleisher, Kretschmar, Wolff et Friedländer, il se spécialise en histoire de l'art. Il se consacre, à partir de 1909, à la musique et est nommé, après la guerre, directeur de la Staatliche Instrumenten-Sammlung de Berlin. Ses activités pédagogiques s'accompagnent de nombreuses responsabilités au sein des musées allemands et dans les organismes éducatifs officiels. Ses origines juives l'obligent à émigrer à Paris en 1933, où il enseigne à la Sorbonne et travaille avec André Schaeffner au musée de l'Homme. Il y édite, de 1934 à 1938, la première série d'enregistrements de musique « primitive », l'Anthologie sonore. Il part pour les États-Unis en 1937, et enseigne dans diverses universités américaines.

Il a écrit un nombre prodigieux d'ouvrages et d'articles qui témoignent d'une pensée tout à fait rigoureuse, d'une volonté constante d'approfondir et d'élargir ses domaines de recherche et d'une aisance d'expression le mettant à la portée de tous. Ses premières publications concernèrent plus particulièrement la musique allemande et surtout Berlin. Il se consacra ensuite à l'étude des instruments de musique et devint très rapidement un des plus grands organologues de tous les temps tout en s'imposant comme un des pionniers de l'ethnomusicologie.

Il fut amené à envisager l'organologie dès ses origines, et publia divers ouvrages sur les instruments anciens en Égypte et dans certaines collections européennes. Ces considérations l'orientèrent vers l'histoire de la musique ancienne et certains domaines annexes mais indissociables, comme la notation musicale ou la danse.