En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philip Rosseter

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Luthiste et compositeur anglais ( ? v. 1567-68 – Londres 1623).

On ne connaît rien de sa jeunesse et, après la publication de quelques-unes de ses pièces dans le New Booke of Tablature de W. Barley en 1596, son nom n'apparaît qu'en 1601 lors de l'édition de son Booke of Ayres. De cette époque date son amitié avec Th. Campion. En 1603, il est nommé luthiste à la cour de Jacques Ier et, à partir de 1609, il s'associe à la direction d'une compagnie théâtrale de jeunes garçons, les Children of Whitefriars (ou Children of the Queen's Revels), qui, après quelques saisons entrecoupées de déménagements, fusions et autres remous, se démantèle en 1617. Outre le Booke of Ayres de 1601 contenant 42 chansons (21 de lui et 21 de Campion) avec luth, orpharion et basse de viole, il a composé quelques pièces pour luth (préludes, pavanes et gaillardes) et un recueil de Lessons for Consort (1609). Ses chansons, plutôt légères, sont caractéristiques par leur mélodie gracieuse et un accompagnement plutôt cordal, que Rosseter déclare préférer au style contrapuntique.