En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Édouard Risler

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Pianiste français (Baden-Baden 1873 – Paris 1929).

Il naît d'une mère allemande et d'un père alsacien. Cette double origine se reflète tout au long de sa carrière : plus qu'aucun autre interprète de son temps, il illustre le lien musical entre la France et l'Allemagne. Il est l'élève de Diémer et Dubois au Conservatoire de Paris, puis de Klindworth et Eugen d'Albert en Allemagne. En 1896 et 1897, il est répétiteur à Bayreuth. Il y rencontre Cortot, qu'il influence beaucoup, et avec lequel il crée Dolly de Fauré en 1898. Wagnérien ardent, il assiste Lamoureux pour la première exécution de Lohengrin à Paris. Dans la capitale française, il fait entendre pour la première fois une intégrale des sonates de Beethoven et de l'œuvre de Chopin, répertoire qu'il joue par cœur. Il se produit en duo de pianos avec Diémer, et joue souvent le Clavier bien tempéré. En Allemagne, il fait connaître Franck, Chabrier et Saint-Saëns. Il est aussi un grand lisztien. Dédicataire de la Bourrée fantasque de Chabrier et d'extraits des Goyescas de Granados, il crée en 1897 Quelques Danses de Chausson, et en 1901 la Sonate de Dukas. De 1906 à 1923, il enseigne au Conservatoire de Paris. Il y est nommé par Fauré, dont il crée en 1907 l'Impromptu no 4 et la Barcarolle no 8.