En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ries

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Famille de musiciens allemands.

Franz Anton, violoniste (Bonn 1755 – Godesberg 1846). Fils d'un trompettiste et violoniste de l'orchestre du prince électeur de Cologne à Bonn, il donna des leçons à Beethoven, et assista en 1845 à l'inauguration de la statue de ce dernier à Bonn.

Ferdinand, pianiste, copiste et compositeur, (Bonn 1784 – Francfort 1838). Fils aîné du précédent, il vécut à Vienne de 1801 à 1805 et en 1808-1809, et, lors de son premier séjour, servit de secrétaire à Beethoven, dont il reçut aussi des leçons de piano. Il effectua ensuite des tournées en Europe, et de 1813 à 1824 vécut à Londres. Comme compositeur, on lui doit beaucoup d'œuvres pour piano (sonates, pièces diverses, musique de chambre avec piano, concertos) ainsi que des ouvrages pour orchestre et des pages vocales. Il publia avec Wegeler les Biographische Notizen über Ludwig van Beethoven (Coblence, 1838), ouvrage largement basé sur ses propres souvenirs et qui constitue une des premières biographies importantes de l'auteur de Fidelio. Il eut quatre frères également musiciens.