En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

René Baton, dit Rhené-Baton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et chef d'orchestre français (Courseulles-sur-Mer, Calvados, 1879-Le Mans 1940).

Il fut l'élève de Bloch et de Gédalge au Conservatoire de Paris. Il commença à composer des pièces pour piano et des mélodies, mais s'orienta rapidement vers la direction d'orchestre. En 1907, il fut nommé chef des chœurs à l'Opéra-Comique. Il fut ensuite directeur de la Société populaire des concerts d'Angers et de la Société Sainte-Cécile de Bordeaux. En 1918, il prit la tête des concerts Pasdeloup, qui venaient de reprendre vie après une longue interruption. Il en conserva la direction jusqu'en 1932 et se montra un défenseur actif de la musique française. Dans ses œuvres, Rhené-Baton a chanté la Bretagne avec goût et un réel sens des couleurs (le Pardon de Rumengol pour piano, Pièce symphonique pour les funérailles d'un marin breton).