En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Einojuhani Rautavaara

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur finlandais (Helsinki 1928).

Élève de A. Merikanto, A. Copland, V. Persichetti, R. Sessions, V. Vogel et H. Petzold, il se fait connaître aux États-Unis en 1954 avec A Requiem of Our Time op. 3 (1953). Compositeur prolifique, esprit éclectique, Rautavaara est un maître du langage et des sonorités. Son style d'écriture englobe toutes les techniques de composition, qu'il aborde avec un égal bonheur, et il réussit souvent à apparaître comme un moderniste, même quand il traite un matériau musical académique. Esprit cultivé, Rautavaara est professeur de composition à l'Académie Sibelius. Parmi ses ouvrages les plus importants ou les plus joués, citons Pelimmanit op. 1 pour piano (1952), 2 Préludes et fugues op. 36 pour violoncelle et piano (1965), 5 symphonies (1956, 1957, 1961, 1964, 1986), 4 quatuors à cordes (1952, 1958, 1965, 1975), Cantus articus pour orchestre et bande (1972), des opéras, dont Kaivos (« la Mine », 1963), Apollon contra Marsyas (1970), le Rapt du Sampo (1983), Thomas (1985), Vincent (1990).