En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ture Rangström

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur suédois (Stockholm 1884 – id. 1947).

Il est considéré comme l'un de ceux qui a le mieux su rendre l'« âme » de son pays, surtout par son attachement au monde du mot ; aussi, plus que dans ses symphonies (no 1 A. Strindberg in memoriam, 1914 ; no 2 Mon pays, 1919 ; no 3 Mélodie sous les étoiles, 1929 et no 4 Invocatio, 1935) ou dans sa musique instrumentale, c'est dans son œuvre vocal qu'il a su le mieux exprimer son lyrisme dramatique, notamment en utilisant les poèmes de Bo Bergman mais aussi ceux de Runeberg ou Strindberg. Son opéra Kronbruden (« la Fiancée couronnée », 1915, créé à Stuttgart en 1919) sur un livret de Strindberg, qui possède de nombreux points communs avec le Jenufa de Janáček, est peut-être son chef-d'œuvre.