En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Väinö Raitio

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur finlandais (Sortavala 1891 – Helsinki 1945).

Il a tiré le meilleur parti de ses études à Moscou (1916-17), Berlin (1921) et Paris (1925-26), et on peut le considérer, à côté de A. Merikanto, comme le représentant dans son pays du mouvement radical des années 20, qui les situe à la charnière des tendances qui existent au même moment en France, en Russie et en Allemagne. Visionnaire de tempérament, Raitio est un impressionniste introverti qui excelle dans les tableaux symphoniques (Joutsenet, « les Cygnes », 1919 ; Kuutamo Jupiterissa, « Clair de lune sur Jupiter », 1922), œuvres d'une grande richesse, rattachées à l'esthétique impressionniste nordique, tout comme Puistokuja (« l'Avenue », 1926) pour soprano et orchestre. Son orchestration est particulièrement remarquable dans une tradition qui allie Scriabine, R. Strauss et Debussy. Dans les années 30, il se consacre à la scène et écrit des ballets et des opéras qui, à l'inverse de son œuvre orchestrale, n'ont pas franchi les frontières de son pays.