En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Anton Raaff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Ténor allemand (Gelsdorf, près de Bonn, 1714 – Munich 1797).

Il mena une carrière internationale, puis se fixa en Italie, où il créa les rôles-titres de Catone in Utica (Naples 1761) et Alessandro nell'Indie (Naples 1762) de Johann Christian Bach. Engagé en 1770 par l'Électeur palatin Carl Theodor à Mannheim, il y chanta dans deux autres opéras de ce compositeur, Temistocle (1772) et Lucio Silla (1775). En février 1778, à Mannheim, Mozart écrivit pour lui l'air de concert « Se al labbro mio non credi » K.295, et le 18 juin suivant, à Paris, au concert qui vit la création de la symphonie en majeur no 31 K.297 (Paris) de Mozart, Raaff chanta le célèbre « Non so d'onde viene » de Alessandro nell'Indie. Le 29 janvier 1781, il créa à Munich le rôle-titre de Idomeneo de Mozart, dont il avait peut-être obtenu la commande. Sa grande force était le cantabile.