En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wolfgang Caspar Printz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et théoricien allemand (Waldthurn 1641 – Sorau 1717).

Il a, lui-même, fourni d'abondants détails sur sa vie assez mouvementée dans deux biographies, l'une contenue dans son Historische Beschreibung (1690), l'autre terminée par son fils et insérée dans le Grundlage einer Ehren-Pforte de Mattheson (1740). Obligé d'arrêter ses études en 1661, il commença, à Vohenstrauss, une carrière de ministre luthérien, que la conversion au catholicisme des autorités locales l'oblige bientôt à interrompre. Il se tourne alors vers la musique et voyage en Italie. De retour en Allemagne en 1662, il fut successivement employé à Sorau par le comte Erdmann Leopold von Promnitz, cantor à Triebel, puis à Sorau, et en 1682 directeur de la musique du comte Balthasar Erdmann von Promnitz. Presque aucune de ses œuvres n'a été conservée. Il est surtout connu pour ses traités, témoignages de grande valeur sur la musique en Allemagne à la fin du xviie siècle.

Son Compendium musicae (1668), qui s'appuie sur des observations de Descartes (Compendium musicae, 1618), est un traité de rythme tout à fait essentiel. Son Phrynis Mitilenaeus, oder satyrischer Componist (1690, publié antérieurement en 3 vol. séparés) présente, sous une forme de récits et de dialogues satiriques, un panorama complet des différents aspects de la musique et des musiciens de l'époque. Enfin, l'Historische Beschreibung est sans doute la première histoire importante de la musique en Allemagne. Printz annonce les grands théoriciens allemands du xviiie siècle, en particulier Mattheson.