En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir William Primrose

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Altiste écossais (Glasgow 1903 – Provo, Ohio, 1982).

Il apprend le violon dans sa ville natale avec C. Richter, puis à la Guildhall School of Music de Londres, avant d'aborder l'étude de l'alto auprès de E. Ysaye (1925-1927). Il commence sa carrière comme violoniste, en 1923, et fait partie du London String Quartet (1930-1935). Il est premier alto de l'Orchestre de la NBC, créé à New York pour Toscanini (1937-1942), et fonde en 1939 son propre quatuor, avant de participer, en 1961, aux concerts Heifetz-Piatigorsky. Ardent propagandiste d'un instrument qu'il a contribué à faire mieux connaître, il a commandé et créé sur son andrea guarnerius plusieurs œuvres nouvelles, dont l'ultime concerto de Bartók (terminé par T. Serly et créé à Minneapolis en 1949, avec A. Dorati), et des concertos de Q. Porter, E. Rubbra, P. R. Fricker. Il enseigne à partir de 1961 à l'université de Los Angeles, à l'École de musique de Bloomington, et depuis 1972 à l'université des beaux-arts et de la musique de Tokyo. C'est grâce au panache et à la conviction d'un Primrose que l'alto moderne a conquis ses lettres de noblesse.