En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hermann Prey

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Baryton allemand (Berlin 1929 – Krailling, Bavière, 1998).

Après avoir, tout enfant, chanté comme soprano solo au Mozart Chor de Berlin, il fit ses débuts à Wiesbaden en 1952, puis à Hambourg, où il chanta les Aventures du roi Pausole, un ouvrage bouffe d'Honegger. En 1957, il se produisit à Vienne et à Berlin, fit partie en 1959 de la reprise de la Femme silencieuse de Richard Strauss à Salzbourg, et, l'année suivante, chanta Don Giovanni à Cologne et à Hambourg. Après avoir incarné Wolfram dans Tannhäuser au Metropolitan Opera en 1960, il interpréta le rôle à Bayreuth en 1965. C'est pourtant dans les rôles de Mozart qu'il excelle, surtout à la scène (Papageno, Guglielmo et Figaro), mais il triompha aussi à Salzbourg comme Figaro de Rossini. Il mena également une carrière d'interprète de lieder qui le conduisit dans le monde entier. Doué d'une voix plus timbrée que vraiment dramatique, Hermann Prey est un des meilleurs barytons allemands de la période d'après-guerre.