En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ezio Pinza

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Basse italienne (Rome 1892 – Stanford 1957).

Il fit ses débuts en 1914 à Soncino dans Oroveso de Norma de Bellini, mais la guerre interrompit une carrière qu'il reprit en 1920 à Rome dans le roi Marke de Tristan et Isolde. De 1921 à 1924, il fut pensionnaire de la Scala de Milan, et créa Nerone de Boito sous la direction de Toscanini. En 1926, il s'installa aux États-Unis, et se partagea entre Verdi et Mozart au Metropolitan Opera de New York, où il chanta jusqu'en 1948. Ce qui ne l'empêcha pas de paraître dans les principaux théâtres d'Europe et au festival de Salzbourg, où Bruno Walter, puis Toscanini le choisirent pour interpréter Figaro et Don Giovanni. Son nom est resté attaché à ce dernier rôle, qu'il chanta plus de deux cents fois. En 1949, il aborda la « musical comedy  » avec South Pacific. Sa voix de basse chantante était d'une grande qualité. Excellant dans les styles les plus différents, Pinza fut un des chanteurs les plus accomplis de son époque. Ses dons d'acteur et sa séduction physique contribuèrent à son succès.