En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pietro Domenico Paradisi, dit Pietro Domenico Paradies

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur et professeur italien (Naples 1707 – Venise 1791).

On sait peu de chose de ses années de formation et on le prétend élève de Porpora. Après avoir fait quelques tentatives malchanceuses dans le domaine lyrique en Italie (opéra Alessandro in Persia à Lucques en 1738 et serenata Il Decreto del fato à Venise en 1740), il part s'établir à Londres vers 1746-47. Sa première production dans cette ville est aussi un échec (Fetonte, 1747). De 1753 à 1756, il compose des airs pour les productions pastiches du King's Theatre au Haymarket, puis consacre la majeure partie de son séjour à Londres à l'enseignement du chant et du clavecin, ce qui assure sa célébrité. Il compte en particulier parmi ses élèves Gertrude Schmeling, la future Mme Mara. Il rentrera en Italie à la fin de sa vie.

Il a composé, outre son œuvre pour la scène, des symphonies-ouvertures, un concerto pour orgue ou clavecin, assez typique du concerto pour orgue anglais, et 12 sonates pour clavecin, qui ont été unanimement louées à l'époque et souvent rééditées.