En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gösta Nystroem

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur suédois (Silverberg 1890 – Säro 1966).

Il est le créateur de quelques-unes des œuvres orchestrales les plus remarquables de la musique suédoise du xxe siècle. Ses études le mènent en Espagne, puis à Paris où il travaille la peinture avec F. Léger, subit l'influence de Braque et poursuit parallèlement ses études musicales avec V. d'Indy et Sabanaijev de 1919 à 1931. En contact avec le groupe des Six et I. Stravinski, il combine habilement les caractéristiques de l'impressionnisme et de l'expressionnisme français avec son tempérament de postromantique nordique. Son œuvre comprend 6 monumentales symphonies (Breve, 1929-1931 ; Espressiva, 1932-1935 ; Del mare, 1947-48 ; Shakespeariana, 1952 ; Seria, 1963 ; Tramontana, 1965), une symphonie concertante avec violoncelle (1945), 1 concerto de violon (1956), 1 Concerto ricercante pour piano (1960), 2 quatuors à cordes, un opéra radiophonique, Herr Arnes penningar (1958), et de la musique vocale, domaine dans lequel il retrouve la même réussite que dans ses symphonies ; en particulier les mélodies Angest (« Angoisse », 1923-1928), Sånger vid havet (« Mélodies au bord de la mer », 1942), På reveln (« Sur le rocher », 1949) et Själ och landskap (« Âme et Paysage », 1952) font partie des chefs-d'œuvre de la mélodie nordique.