En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Navarra

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Violoncelliste français (Biarritz 1911 – Sienne 1988).

Un premier prix remporté à treize ans au conservatoire de Toulouse lui ouvre en 1926 les portes de celui de Paris, où il étudie le violoncelle avec J. Loëb et la musique de chambre avec Ch. Tournemire. Nanti, l'année suivante, d'un nouveau premier prix, il fait partie du quatuor Krettly, de 1929 à 1935, et fait ses débuts de soliste en 1931, avec l'orchestre des concerts Colonne dirigé par Gabriel Pierné.Sa carrière est jalonnée de tournées importantes aux États-Unis, au Japon et, surtout, à Londres, où il triomphe avec le Concerto d'Elgar, qu'il inscrit à son répertoire.

En France, Navarra provoque et crée de nouvelles œuvres pour son instrument, en particulier des concertos que lui dédient A. Jolivet (1962) et H. Tomasi (1970). Il joue et enregistre avec les plus grands chefs, Ch. Münch, K. Ancerl, A. Cluytens, C. Silvestri, mais consacre le plus clair de son temps à l'enseignement depuis sa nomination en 1949 au Conservatoire de Paris. Il donne également des cours d'été à l'Accademia Chigiana de Sienne (à partir de 1954), au conservatoire de Vienne et à l'Académie musicale de Detmold (à partir de 1958). L'art et la pédagogie de Navarra ont en commun une conception chaleureuse de l'instrument, visant à tisser des sonorités idéales et émouvantes.