En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles Mouton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Luthiste et compositeur français ( ? 1626 – ? apr. 1699).

Sans doute élève de Denis Gaultier, il est d'abord luthiste à la cour de Turin, de 1670 à 1678, puis se fixe à Paris où sa virtuosité et son enseignement assurent très rapidement sa renommée. Parmi ses élèves les plus célèbres, citons Le Sage de Richée et surtout le fameux Milleran, interprète du roi. Deux de ses livres de pièces pour luth, publiés en 1699, ont été conservés. Ils contiennent 9 suites, de 4 à 11 morceaux, débutant le plus souvent par un prélude suivi d'une allemande et finissant par une sarabande, l'ensemble de la suite évoluant, en général, dans une même tonalité. Ses pièces ont souvent des titres descriptifs, en particulier les préludes (la Promenade, le Rêveur). La plus remarquable, en la matière, est une pavane, les Amants brouillés, dont le style brusqué et désordonné est très évocateur. D'autres pièces sont conservées dans divers manuscrits, en particulier des transcriptions pour luth d'extraits d'opéras de Lully (menuets de Bellérophon, Proserpine, le Triomphe de l'amour, gavottes de Psyché et d'Isis). Par ses dons d'interprète exceptionnels, il est considéré comme l'un des derniers grands luthistes français du xviie siècle.