En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Baptiste Morin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur français (Orléans 1677 – Paris 1745).

Il fit ses études musicales à Orléans, à la maîtrise de l'église Saint-Aignan où il fut un temps organiste. Puis il entra dans la musique de Philippe d'Orléans et, en 1715, fut nommé maître de chapelle de l'abbesse de Chelles, fille du régent de France. Il écrivit des Motets à une et deux voix et basse continue, publiés en deux livres (1704, 1709). Il fut le premier en France à écrire un grand nombre de cantates, les premiers exemples du premier livre (1706) étant très inspirés de l'art italien. Il jeta ensuite les bases de la cantate typiquement française, élégante et dépourvue de sentiments violents, une forme mineure certes, mais qui offrait aux compositeurs un terrain d'essai où ils pouvaient s'exprimer plus librement tout en s'efforçant de réunir les deux goûts. Deux autres livres de cantates françaises, à une ou deux voix et avec ou sans symphonie, parurent en 1707 et 1712. Son œuvre la plus célèbre est restée la Chasse du cerf, divertissement pour solos, chœur à 3 voix et basse continue, créé à Fontainebleau en 1709.