En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Italo Montemezzi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur italien (Vigasio, province de Vérone, 1875 – Vérone 1952).

Élève de Saladino et de Ferroni à Milan, il obtint son diplôme avec Bianca, opéra en un acte qui le situa aussitôt dans un courant postérieur au vérisme, dont il retint néanmoins la force, subissant par ailleurs l'influence de l'harmonie wagnérienne assortie d'une orchestration et d'une conscience dramatique dignes de celles de Puccini. Turin accueillit favorablement Giovanni Gallurese (1905), mais son chef-d'œuvre, L'Amore dei tre re, déconcerta le public de la Scala de Milan (1913). Cette œuvre puissante, où passent trop d'échos de Tristan de Wagner, mais qui contient de merveilleux caractères (notamment celui, fascinant, du vieux roi aveugle Archibaldo), connut une meilleure fortune aux États-Unis où l'auteur se fixa en 1939.