En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adam Václav Michna d'Ostradovice ou Adamus Wenceslaus Michna de Ottradowicz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Poète et compositeur tchèque (Jindřichuv Hradec, Neuhaus en allemand, v. 1600 – id. 1676).

Il est le fils de l'organiste d'une petite ville de Bohême du Sud, Jindřichuv Hradec ; il y passa toute sa vie, d'abord misérable, puis progressivement aisée, en tant qu'aubergiste et organiste. Il fut le plus brillant représentant de l'école baroque tchèque resté au pays. Il fit imprimer un recueil de chants religieux, la Musique mariale tchèque (1647), un répertoire, le Luth tchèque (1653), puis Musique de l'année sainte (1661). Il avait le don de pédagogie et créa de nombreuses chorales dans sa région. Son œuvre tient compte de cette activité et se répartit en deux groupes distincts : chansons populaires, faciles à chanter, en langue tchèque (berceuses, danses, chansons à boire…), qui font partie du répertoire bohémien depuis trois siècles ; musique sacrée sur des textes latins.