En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Usko Meriläinen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Compositeur, pianiste et chef d'orchestre finlandais (Tampere 1930 – id. 2004).

Élève de A. Merikanto et L. Funtek à Helsinki et V. Vogel en Suisse, il se fait connaître par un concert de ses œuvres à Helsinki en 1957. Symphoniste, il adopte tout d'abord le langage dodécaphonique tout en restant, de tempérament, un néoclassique (Epyllion, pour orchestre, 1963). On peut considérer qu'il atteint la pleine possession de son langage en 1964 avec sa 2e Symphonie et qu'il l'affirme encore avec sa 2e Sonate pour piano (1966). Depuis cette œuvre, le style de Meriläinen n'a pas cessé d'évoluer, avec notamment le 2e Concerto pour piano (1969), la 3e Symphonie (1971), la 4e Symphonie « l'Enclume », qui fait usage de l'électronique (1974), la 5e Symphonie (1976). Il a écrit ensuite Dialogues pour piano et orchestre (1977), Visions et murmures pour flûte et orchestre (1985), Ligne du temps (« Concerto pour orchestre no 2 », 1989).